R.D. del Congo

Notizie

Fidèle à son agenda de la première année (septembre 2018 – septembre 2019), le programme triennal Campagne d’éducation des parents et enfants au bon usage des médias sociaux pour la cohésion familiale conçu par la Société Missionnaire de Saint Paul/Médiaspaul RDC et appuyé par l’Enfance Missionnaire d’Allemagne, a finalisé la production de sketchs. Et c’est devant les membres de l’Institut Sainte Famille, partenaire direct de cette campagne avec les cinq paroisses et les cinq écoles ciblées, que la première projection publique a été faite ce dimanche 02 juin, dans la salle « Don Corra » du Centre "Paulus Communication" (PACOM) à Kinshasa/Limete.

A la même occasion, la « boîte à images », le « code de bon usage des médias sociaux » et une « chanson populaire », trois autres outils précédemment produits, ont bénéficié d’un bref commentaire pour accompagner la diffusion et le débat autour des sketchs. Et l’équipe de cette campagne a donné la promesse de mettre à disposition de tous les planches des bandes dessinées en train d’être produites pour vulgariser cette même campagne.

Tout semble indiquer une cohérence d’éduquer les parents et les enfants au bon usage des médias sociaux pour la cohésion familiale avec ces outils produits par Médiaspaul dans le cadre de la campagne. La production de ces capsules vidéo en sketchs ayant, par ailleurs, la particularité de mettre en exergue le rôle important de l’humour dans un processus d’apprentissage et d’éducation des mœurs publiques en riant. C’est ces côtés de l’humour que les cinq sketchs présentés ce dimanche exploitent.

Beaucoup de ménages de Kinshasa et des autres grandes villes du pays s’intéressent aux pièces de théâtres populaires souvent diffusées par les différentes chaines de télévisions. Ces téléspectateurs suivent ces sketchs, épisode par épisode sans se lasser. Par contre, la production de ces sketchs n’est pas réalisée en différents épisodes. Cinq thématiques principales résument ici le souci d’éduquer les parents et les enfants au bon usage des médias sociaux. Il s’agit de la nécessité de lier la logique des réseaux sociaux numériques en s’inspirant des réseaux sociaux traditionnels. C’est le discours porté par le sketch de deux familles à table : dans l’une d’elles les enfants utilisent les réseaux sociaux même pendant la prière, à table. Et dans la deuxième famille : les enfants demandent l’autorisation de communiquer aux parents, lorsqu’ils sont à table.

A la suite, les sketchs présentent et exploitent dans les vidéos sur l’accident de circulation et le débat en chambre du jeune couple la question de la cyberdépendance. Vient après la question des opportunités d’affaires sur les réseaux sociaux. Enfin, le débat sur le sexe et les images compromettantes est exploité dans le sketch des élèves en classe.

Conçus par l’équipe du projet et réalisés avec le concours des jeunes acteurs de l’Institut National des Arts (INA), ces sketchs en format full HD 1920x1080, dont le maximum de minutage est de 05:59 seront diffusés sur les chaines de télévisions kinoises tandis que les versions compressées en format Vimeo, YouTube, Androïd et IOS permettront une large diffusion sur le net et les réseaux sociaux.

Réseaux sociaux et famille from Ponti Roberto on Vimeo.

Cyberdépendance from Ponti Roberto on Vimeo.

Entreprendre grâce aux réseaux sociaux from Ponti Roberto on Vimeo.

No au cybersexe from Ponti Roberto on Vimeo.

La Société Missionnaire de Saint Paul en RD Congo s’est enrichie de trois nouveaux membres à vœux perpétuels en cette année vocationnelle de la Famille Paulinienne. Les frères Alain Giresse MAHEMA, Gillon MAKUNI et Vincent BUKASA ont prononcé leurs vœux perpétuels de chasteté, de pauvreté, d’obéissance et de fidélité au Pape entre les mains du P. Jacques BOSEWA Supérieur Régional le samedi 11 mai au sanctuaire Notre Dame des Écoliers situé dans l’enceinte du complexe scolaire Cardinal Monsengwo au cours d’une célébration eucharistique présidée par Monseigneur Ettore BALESTRERO, nonce apostolique en RD Congo, et concélébrée par plusieurs prêtres. Les membres de la Famille Paulinienne, parents, amis et connaissances sont venus nombreux pour réconforter, soutenir et encourager les élus du jour.

Après la proclamation de l’évangile, le P. Roberto PONTI, maître des juniors, a procédé à l’appel nominal des candidats. Ils avancèrent vers l’autel à pas de danse. Dans son homélie, Mgr  BALESTRERO  a exhorté les futurs profès à se faire protagonistes de la mission reçue du Christ et à ne pas se décourager face aux difficultés de la mission à l’instar de Paul et Barnabé qui sont présentés comme figure modèle du Bon Pasteur dans la première lecture tirée du livre des Actes des Apôtres. Se consacrer définitivement au Seigneur n’est pas une décision à prendre à la légère ; la profession perpétuelle s’inscrit dans la pédagogie de l’église qui veut donner le temps suffisant au candidat pour mûrir la décision.

Mgr BALESTRERO est revenu enfin sur la signification des trois conseils évangéliques : la pauvreté invite au partage, l’obéissance c’est cette humilité à dépendre des autres et non la simple notification de ce que l’on veut faire et la chasteté comme capacité d’ouverture, d’appartenance complète au Seigneur. «Les scandales d’agressions sexuelles de mineurs sont au cœur des préoccupations de l’église, soyez des dignes défenseurs en lavant l’Eglise de cet affront par la qualité de votre vie religieuse» a conclu le Nonce Apostolique.

Après l’homélie, la cérémonie de profession perpétuelle s’est poursuivie avec l’interrogation des candidats, la litanie des saints, la lecture solennelle de la formule de profession, la signature des documents et l’accueil des nouveaux profès, comme l’exige le rite.

Avant la bénédiction finale, la parole fut donnée d’abord au P. Fabien NYEMBO, Secrétaire de la Région, pour la lecture du message du Supérieur Général et ensuite au frère Vincent BUKASA, représentant des néo profès perpétuels pour le mot de remerciement. En tant que Frère Disciple du Divin Maître, il a pris l’occasion d’expliquer en peu de mots la spécificité de sa vocation selon l’identité paulinienne voulue par le bienheureux Jacques Alberione.

Après la célébration eucharistique, une réception a réuni les invités dans la grande salle du complexe scolaire. Chants et danses ont jalonné ce temps de retrouvailles fraternelles et familiales.

Alors que l’Eglise toute entière a célébré la Conversion de Saint Paul apôtre, qui a coïncidé avec la clôture de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, la Famille Paulinienne du Congo s’est réunie ce Vendredi 25 Janvier 2019 à 6h00 dans la chapelle Saint Paul de Kinshasa/Limete pour célébrer dans la joie, en cette même circonstance, l’ouverture officielle de l’Année Vocationnelle. En effet, c’est sur demande des gouvernements généraux de la Famille Paulienne que cette année 2019-2020 est dédiée à la vocation, en continuité avec le Synode des évêques sur la jeunesse, la foi et le discernement vocationnel.

Tout a commencé par le mot de bienvenue de la Sœur Godélive MASTAKI, Supérieure Déléguée des Filles de Saint Paul, suivie de la célébration eucharistique, présidée par le Père Jacques BOSEWA, Supérieur Régional de la Société Saint Paul.

S’inspirant de la vie et des événements qui ont accompagné la conversion de Saint Paul, le célébrant a invité l’assemblée constituée de différentes branches de la Famille Paulienne, à découvrir deux moments importants dans la conversion de Saint Paul caractérisée par la rupture et la continuité. Rupture avec la persécution des chrétiens à laquelle s’était engagé Saul, devenu Paul, au nom de sa fidélité à la Loi et à la Tradition juives ; continuité dans la poursuite de sa vocation qui désormais s’est transformée pour être le grand apôtre des nations. Sous le modèle de Saint Paul apôtre, nous sommes donc invités, en cette année dédiée à la vocation, à raviver les dons que Dieu à donner à chacun de nous, pour consolider à travers un cheminement de sainteté l’unité dans la diversité des dons.

Tout au long de la célébration, nous avons assisté à l’expression parfaite de joie, exprimée à travers les beaux chants exécutés par la chorale constituée en grande partie de la jeunesse paulinienne. Un groupe des pré-postulantes de Filles Saint Paul, vêtues de raphia, s’est même levé pour danser devant l’autel à la manière africaine. C’est fut un moment de joie immense qui a été enfin souligné par la déclaration officielle d’ouverture de l’Année Vocationelle par la Sœur Godélive MASTAKI, fsp et s’est clôturé par la bénédiction finale de l’assemblée.

La troisième édition du Festival du Livre et de la Bible (FELIBI) placée sous le thème « Lire c’est mon droit », s’est clôturée le dimanche 28 avril 2019 après six jours de festivités. Ce festival organisé chaque année par les éditions Médiaspaul et Paulines entend promouvoir la lecture, levier important de tout développement.

Organisée du 23 au 28 avril, cette édition a été marquée à l’ouverture par la nomination des « ambassadeurs du livre » qui ont pour mission de porter très haut et très loin le livre. Elle a consacré un large espace pour des échanges professionnels entre artistes, promoteurs et public à travers des conférences-débat traitant des sujets riches en contenu. Plusieurs maisons d’éditions, librairies, universités, centres de formations, centres culturels, associations, sponsors ont pris part à cette manifestation culturelle.

FELIBI a été marquée cette année par une ambiance festive autour du livre et de la lecture aussi à travers les prestations des orchestres, des groupes chorégraphiques, des artistes, des slameurs. Le Festival a reçu notamment la visite de l’Ambassadeur de l'Italie en RDC et ainsi que du Nonce Apostolique. Les élèves des écoles primaires et secondaires ont eu leur part du programme de cette manifestation avec le jeu concours LIBIQUIZ, remporté par le Groupe Scolaire Mont-Amba (pour le secondaire) et l'EP Saint Joseph Bonsomi (pour le primaire). En outre, ce fut un marché où des ventes ont été organisées à des prix promotionnels.

Dans l’Eucharistie qui a précédé la cérémonie de clôture, le P. Roberto PONTI, secrétaire exécutif, revenant sur les textes du jour a exhorté les fidèles à l’instar de l’apôtre Thomas à être jumeau dans la foi et non dans l’incrédulité et à se laisser toucher par la miséricorde. Un autre moment important dans la cérémonie de clôture fut la remise des prix aux gagnants du jeu TOMBOLA, une initiative de marketing pour pousser l’achet des livres. Dans son allocution de clôture la sœur Generose SIBAY, fsp, coordonnatrice du Festival a exprimé sa profonde gratitude à tous les acteurs pour leur engagement dans la réussite de cette troisième édition. Elle a profité pour annoncer le thème de la quatrième édition « Lire c’est la vie » qui se tiendra l’année prochaine du 21 au 26 avril. Le mot de fin fut prononcé par le P. Jacques BOSEWA, supérieur rgiona co-président du comité d’organisation qui déclara clos FELIBI 2019.

Le Père Jacques Bosewa, nouvellement nommé supérieur régional de la circonscription Congo, a convoqué l’Assemblée Régionale, la onzième de la série, célébrée à Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo. Le 27 participants (15 profès perpétuels et 12 temporaires) seront réunis dans la Salle dédiée au premier paulinien congolais, le frère disciple Emmanuel Pembele, du mardi 11 au dimanche 16 décembre. Le thème choisi: “Communautés d’apôtres-communicateurs. Unis dans la diversité de dons pour la culture de la rencontre”. Représentent le gouvernement général et contribuent à l’animation de l’Assemblée le Père Vito Fracchiolla, vicaire général, et le frère Luigi Bofelli, conseiller général.

Linee programmatiche 2018

ProgrammeParticipants

Communiqué 010203

Más artículos...